« Un chien mord un homme, c’est un fait divers. Un homme mord un chien, c’est un scoop. » – Lord Beaverbrook

Un fait divers est un événement malheureux, parfois tragique comme un accident, un vol, une disparition, un meurtre ou une catastrophe mais il peut aussi parfois s’agir de faits insolites ou hors du commun comme une quelconque curiosité ou un acte héroïque. C’est donc avec effroi, stupeur ou amusement que l’on peut lire un article de fait divers, souvent classé dans une rubrique à part dans un journal, appelée aussi avec humour « rubrique des chiens écrasés ».

Contrairement à l’actualité politique, sociale ou économique, le fait divers est considéré comme peu important car il concerne surtout des personnes ordinaires même si elles vivent des choses qui sortent un peu de l’ordinaire.

Nos élèves de 9ème, apprentis journalistes pendant quatre séances à la médiathèque, se sont initiés à l’écriture du fait divers. Après un travail conduit en classe sur les bases de l’écriture journalistique, les élèves avaient pour tâche de rédiger un fait divers à partir d’un des titres suivants :

  • Juillet 2018 : il s’échappe de prison en hélicoptère.
  • Des cambrioleurs s’endorment chez leur victime.
  • Sa lettre d’amour a mis 25 ans avant d’arriver à son destinataire.
  • Terreur dans la population : un tigre s’échappe d’un zoo de Thaïlande.
  • A 6 ans, il conduit la voiture de son père et fait 100 km sans accident, etc.,

en respectant, bien évidemment, certaines consignes lexicales, syntaxiques, grammaticales et stylistiques. L’article écrit a ensuite était complété par une image libre du droit trouvée sur le Web.

Voici quelques productions :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *