Les passeurs de l’espoir : rencontre avec la journaliste-écrivaine Delphine Minoui

Il est des rencontres qui marquent les esprits et dont on se souvient longtemps. Ce fut le cas avec Delphine Minoui, journaliste et écrivaine franco-iranienne qui vit et travaille en Turquie depuis plus de deux ans.  

A l’écran, de jeunes Syriens sauvent des livres des décombres. Dans une autre scène, des étagères sont posées sur les murs d’une petite pièce. L’image d’après, ces mêmes étagères se remplissent de livres, l’espace devient un peu plus convivial avec des canapés et des fauteuils.

Bienvenue dans la petite bibliothèque de fortune mise en place par les quelques passionnés de livres de Daraya.

Daraya, banlieue de Damas, coupée du monde extérieur, et ayant choisi de s’attacher à la vie grâce à la lecture.

Cette aventure singulière, c’est avant tout grâce au grand reporter Delphine Minoui que nous la connaissons. Journaliste de formation, elle aime, comme elle le dit, rapporter des histoires à hauteur d’homme. A travers son livre, Les passeurs de livres de Daraya, elle nous relate – avec sa touche journalistique – l’histoire de ces jeunes Syriens qui font revivre ces livres sauvés, parfois jusque-là interdits, dans cette bibliothèque, devenue véritable îlot d’espoir.  

Ce fut une chance pour nos élèves de pouvoir la rencontrer et de discuter sur son livre mais aussi sur son expérience en tant qu’écrivaine et journaliste ayant exercé dans de nombreux pays du Moyen-Orient.

Des vocations seraient-elles nées ? Ce qui est sûr, c’est que nos élèves ont passé un précieux moment, dont ils se souviendront. Nous la remercions.

 

***

 

Dans la même veine, découvrez la belle histoire de ces éboueurs ankariotes qui ont créé une bibliothèque à partir de livres jetés aux ordures. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *